La data au service de la gestion de crise ?

La data au service de la gestion de crise ?

Jonathan Cassaigne, Martin Le Loc et Guillaume Hochard / Temps de lecture 5 minutes

Cette période de confinement et de crise sanitaire est une épreuve compliquée pour toutes les entreprises. Dans un environnement incertain, les entreprises doivent prendre des décisions rapides; l’exploitation des bonnes données permet d’être plus efficace et de gagner du temps. 

D’ailleurs, nous avons déjà commencé avec certains de nos clients à re-prioriser avec eux les cas d’usage sur lesquels nous les accompagnons pour privilégier ceux qui peuvent apporter de la valeur à très court terme, à la fois pour optimiser la traversée de la crise et pour gérer au mieux la phase de sortie et de reprise de “l’activité normale”. 

Cette re-priorisation de cas d’usage a pu être réalisée rapidement en s’appuyant sur 3 composantes clés: 

  • Notre méthodologie de sourcing et cadrage de cas d’usage permettant de sélectionner les cas d’usage créateurs de valeur et implémentables à très court terme. Nous avons développé une méthodologie orientée ROI permettant en 3 ateliers de réaliser un triple cadrage des usages de la data: cadrage Business + cadrage Data + cadrage IT & moyens à mettre en œuvre. Nous détaillerons cette méthode dans un prochain article  ;
  • L’utilisation de quelques outils digitaux, indispensables pour mener avec efficacité cette démarche de cadrage à distance. Nous utilisons notamment quotidiennement 2 catégories d’outils: 
    • des outils de visio-conférences indispensables pour garder le contact entre tous les membres de l’équipe 
    • des outils collaboratifs permettant d’animer efficacement des ateliers de brainstorm et de cadrage. Ces outils permettent de répondre à plusieurs enjeux du travail à distance: la non disponibilité de l’ensemble des acteurs au même moment, la difficulté à identifier la réaction des participants “en live”, l’écoute et la récolte des idées de chacun, la  consolidation d’une vision partagée, etc. Ces outils permettent de partager un paperboard virtuel disponible à tout moment, de collecter des feedbacks en live sur chaque partie de l’atelier, de voter pour les meilleures idées, d’organiser la réflexion, etc. Nous sommes d’ailleurs persuadés, que passée cette période de confinement, de nombreux acteurs continueront d’utiliser ces outils pour l’animation de leur réunion tant leur usage est utile et pertinent;  
  • Nos réflexions internes sur les cas d’usage potentiellement clés en cette période afin d’alimenter le brainstorm avec nos clients. Nous avons pris en considération 2 contraintes évidentes: les métiers ont peu de temps à consacrer à ces problématiques en ce moment et tout le monde cherche des solutions rapidement déployables.   

Nous partageons avec vous dans la suite de cet article quelques propositions de cas d’usage qui nous semblent pertinentes. Pour la plupart, ce sont des cas d’usage que nous avons déjà eu l’occasion d’implémenter chez nos clients. Nous disposons donc des bons retours d’expérience et des accélérateurs permettant de sécuriser leur bonne exécution. 

Optimisation de la relation client via le traitement automatique des contacts entrant

La période de crise que nous connaissons et avec elle la période de sortie de crise qui suivra, entraînent un bouleversement des priorités et de la « notion d’urgence ». La relation client, en particulier via les canaux de communication écrits (mails, réseaux sociaux, formulaires de contact), est en première ligne de ces changements soudains. En effet, toujours sollicitée par les demandes standards et récurrentes – potentiellement amplifiées par le temps que « libère » le confinement, la relation client voit également émerger de nouvelles réclamations urgentes, qu’il est important d’identifier et d’adresser rapidement. Notre expertise dédiée au traitement automatique du langage (TAL) suggère de venir ajouter aux techniques de routage de communication actuelles, qu’elles soient basées sur des modèles d’IA ou non, un modèle de « gestion de l’urgence » en 3 grandes étapes :

  • Définir la notion d’urgence d’une sollicitation en temps de crise ou en sortie de crise
  • Implémenter un moteur de règles de routage d’urgence
  • Améliorer la précision et l’efficacité de ce moteur de routage d’urgence grâce aux algorithmes de TAL à l’état de l’art
Re-forecast budgétaire optimisé sous contrainte

Vos prévisions budgétaires ne pouvaient pas prendre en compte les événements actuels et sont malheureusement de facto caduques. Face à cette difficulté, les modèles de forecast et d’optimisation sous contrainte permettent de réactualiser les prévisions (mieux prévoir) pour pouvoir prendre les bonnes décisions (mieux décider)

Le double enjeu majeur autour de la prévision en temps de crise est de pouvoir être plus réactif, pour s’adapter à un contexte changeant rapidement et de pouvoir apporter des corrections et adaptations afin d’intégrer les facteurs d’incertitude dans la prévision. Ceci est indispensable pour ensuite prendre les bonnes décisions. 

Sur la base de vos prévisions initiales, nous adaptons et complétons les modèles de prévisions existants en proposants des prévisions à horizon plus court et des prévisions actualisées et contextualisées à la crise grâce à l’emploi de données exogènes et une combinaison de techniques machine learning et statistiques.

Sur la base de prévisions ré-actualisées, nous utilisons ensuite des méthodes d’optimisation sous contraintes afin d’intégrer la diversité des facteurs exogènes et des scénarios de reprise possibles. Cela permet de proposer aux décideurs des scénarios optimisés de reprise. 

Par exemple, sur la base d’une prévision de volumes de ventes 2020 réactualisée selon un scénario médian, nous modélisons et appliquons des contraintes de production ainsi que de nouveaux ratio de marge afin de robustifier les simulations budgétaires post-crise.

D’autres nombreux cas d’usage sont également pertinents dans cette situation: mesure de l’impact de l’arrêt de sites de production, campagnes CRM pour un réengagement de clients prioritaires, mesure de l’efficacité du télétravail, etc. 

Cette liste n’est évidemment pas exhaustive et doit être personnalisée à la situation particulière de chaque entreprise. Et vous, quels sont les usages de valorisation de la donnée que vous avez identifiés comme pertinents en ces temps de crise? 

Nous détaillerons l’ensemble de ces sujets dans des prochains articles plus détaillés ainsi que via des Webinars dédiés. Le premier aura lieu le 09 avril à 12h sur le sujet “Comment prioriser et cadrer vos cas d’usage de valorisation de la donnée”. Plus d’informations prochainement. 

Au delà, des sujets relatifs à la crise, la période actuelle de baisse d’activité est également propice à la formation et au partage des compétences. 

Nous avons donc décidé de mettre à disposition gratuitement tout un ensemble de contenus exclusif sous la forme de Webinars. 2 streams seront animés par nos consultants: 

  • Un premier ensemble de contenus à destination des décideurs data et métiers ou de tout ceux qui voudraient approfondir leur compréhension de la data: comment piloter un projet data, quel choix d’organisation data,  l’implémentation d’une stratégie de data gouvernance, etc. seront par exemple des thématiques qui seront développées
  • Une 2ème ensemble de contenus à destination des data scientists, des data engineers et de tous ceux voulant approfondir des sujets “techniques” par exemple relatifs aux dernières technologies NLP,  Times Series ou Computer Vision.    

D’ailleurs, nous sommes preneur de vos retours: quels sont les sujets dont vous aimeriez discuter avec nous ?

Nous organisons un webinaire le 9 avril 2020, si vous souhaitez vous y inscrire, rejoignez-nous ICI.

Article écrit par Jonathan Cassaigne, Martin Le Loc et Guillaume Hochard