Retour sur les Google Developer Days Europe 2017

Retour sur les Google Developer Days Europe 2017

Les 5 et 6 septembre derniers ont eu lieu les Google Developer Days Europe 2017 à Cracovie, en Pologne. Il s’agit du rendez-vous incontournable de la communauté de développeurs utilisant les technologies et produits créés par Google, incluant Android, TensorFlow, Firebase, Google Cloud ou bien sûr Chrome. Quantmetry était présent pour ces deux jours de conférences et de sessions « hands-on », à la découverte des nouveautés d’une des communautés les plus influentes aujourd’hui dans les technologies web.

Au programme, les nouveaux services de la plateforme Google Cloud ont été présentés. Les différents speakers se sont succédés pour dévoiler les nouveautés de l’outil et son potentiel pour les développeurs. Des services proposant le plus d’automatisation (Cloud Functions), aux services les plus libres pour les développeurs (Google Engines), la gamme de produits proposée est large. Google a mis en avant la facilité de création et mise en production d’applications web et mobiles de façon très rapide, via par exemple Firebase. L’accent a également été mis sur les Progressive Web Apps, le futur des applications mobiles, plus légères, moins gourmandes et proposant une expérience plus immersive.

Le machine learning était bien au rendez-vous pour cet événement avec notamment la présentation de TensorFlow et de son support hardware : les TPUs (Tensor Processing Units), des unités de calcul dédiées à l’apprentissage des réseaux de neurones profonds. De nombreuses conférences ont mis l’accent sur les APIs Machine Learning, des modèles pré-entraînés et très facilement accessibles via les Cloud Functions. Elles permettent d’ajouter rapidement une dimension intelligence artificielle dans toutes les applications, sur des problèmes clés :

·      Reconnaissance vocale (Speech API)

·      Reconnaissance d’images (Vision API & Video API)

·      Traduction (Translation API)

·      Analyse de sentiments (Natural Langage API)

Google est revenu sur le succès récent de DeepMind (AlphaGo, l’IA Atari, …) et a insisté sur les enjeux et travaux actuels du groupe (l’implication dans les sujets médicaux, l’amélioration des technologies speech to text, …).

L’autre sensation de ces deux jours était l’Internet of Things (IoT) et le récent lancement du Google Assistant et de la plateforme Android Things. Une démonstration live du Google Assistant a particulièrement impressionné l’audience avec un travail très poussé sur la contextualisation, la compréhension du langage naturel et l’amélioration de l’UI/UX par la voix (Voice UI). De plus, la création d’applications à destination de l’assistant est rendue facilement accessible aux développeurs avec les plateformes API.ai et Actions on Google.

Au global, l’accent a été mis sur la démocratisation des outils liés au deep learning, à la réalité augmentée et à la réalité virtuelle. Google souhaite donner l’opportunité à tous les développeurs d’intégrer ces technologies dans leurs travaux afin de donner naissance à une nouvelle génération d’applications.