Santé, IoT et Machine Learning : Quantmetry primé au Hacking Health Camp 2017

Santé, IoT et Machine Learning : Quantmetry primé au Hacking Health Camp 2017

En 2015, nous vous avions raconté sur le blog notre première expérience au Hacking Health Camp de Strasbourg, où notre projet Senometry avait été très apprécié, remportant pas moins de 2 prix. Quantmetry est de retour à Strasbourg pour l’édition 2017 pour renouveler cette belle expérience. Ayant bien grandi depuis, nous avons redoublé d’effort en participant à 2 projets distincts, alliant IoT et Machine Learning. Au final, les belles habitudes ne se perdent pas, ces 2 projets ont reçu au total 4 prix !

Un week-end au Hacking Health Camp !

Reconnu comme le plus grand hackathon santé en Europe, Hacking Health mise sur la pluridisciplinarité de centaines de personnes pour faire évoluer le monde de la santé. Les équipes sont composées de professionnels de la santé, de data-scientist, d’entrepreneurs, de designers, de développeurs, de juristes, et de patients souhaitant apporter une réponse technique à un problème médical. Le défi est de taille, 50h pour résoudre une problématique médicale et innover !

L’évènement se déroule en 3 étapes. Les équipes commencent dès le vendredi soir par présenter un pitch de 60 secondes. Une première étape de sélection difficile où la contrainte temporelle challenge même les meilleures idées puisqu’il faut rester clair et convaincant (moins de la moitié sont sélectionnées). Etant tous animés d’une forte volonté, les participants aux projets non-sélectionnés se joignent aux autres afin d’apporter leurs expertises et leurs compétences. Les projets retenus vont ensuite travailler pendant 2 jours, jusqu’à la dernière présentation devant le public, les partenaires de l’évènement et un jury pluridisciplinaire.

Lymphœdème et apnées du sommeil

Conscient de la capacité d’innovation d’une équipe scientifique et médicale, Quantmetry a choisi de participer à 2 projets en collaboration avec des Centres Hospitaliers Universitaires.

En collaboration avec l’Unité de Sénologie du CHRU de Strasbourg, un premier projet avait pour objectif de créer un objet connecté capable de détecter rapidement l’apparition d’un lymphœdème. Le lymphœdème se manifeste par un gonflement du bras suite à l’ablation des ganglions axillaires lors de l’opération d’un cancer du sein.  Le projet a rassemblé une formidable équipe, Lymphometry, composée de Massimo Lodi interne au CHU de Strasbourg, Julien Przybyla kinésithérapeute, Sébastien Molière radiologue, Loraine Gaultier étudiante en graphisme, Karl Neuberger Partner Quantmetry, ainsi que quatre data-scientist chez Quantmetry : Vincent Dejouy, Florian Gardin, Etienne Fongue et Florian Arthur. Nous avons aussi pu compter sur la participation amicale d’une patiente atteinte d’un Lymphœdème dans la phase de préparation.

Une équipe à la taille du problème, en effet le Lymphœdème peut toucher 2 millions de femmes dans le monde sans que l’on connaisse précisément les facteurs déclenchants.

La deuxième équipe, Somnimetry, était composée du Dr Ruben Wanono chef de clinique à l’hôpital Bichat de Paris et neurologue spécialiste du sommeil, ainsi que Ysé Wanono, Long Do Cao et Stéphane Jankowski tous les trois data-scientist chez Quantmetry. Ils avaient pour ambition de révolutionner l’étude d’une pathologie du sommeil touchant 8% de la population française. L’objectif était d’utiliser des techniques de Machine Learning et d’analyse du signal pour détecter automatiquement les apnées du sommeil. Le tout à l’aide de données simples et observables sans examens lourds tels que la saturation en oxygène dans le sang. L’idée est de pouvoir faciliter le dépistage des apnées et de pouvoir personnaliser la prise en charge des patients en fonction des premiers diagnostics.

Petit tour des projets présents

De nombreux autres projets ont été présentés lors de cette compétition, parmi les 40 projets soumis nous pouvions par exemple croiser le robot Pepper, manipulé par une équipe tentant de lui créer un module de mesure du rythme cardiaque. L’équipe du projet Op Op développait quant à elle une bibliothèque numérique regroupant un ensemble d’animations interactives sur tout type d’intervention chirurgicale. Certains imaginaient le dossier patient sous forme d’image 3D, notamment pour les diagnostics en cancérologie.

En conclusion

Les participants pouvaient compter sur une organisation soignée, des bénévoles toujours présents même dans les heures tardives et des coachs apportant leur aide dans différents domaines d’expertises : juridique, sécurité de la donnée, médical, et bien d’autres encore ! Une aide très appréciée puisque les projets étaient jugés sur de nombreux aspects, le côté médical certes, mais aussi le niveau technologique du prototype et le business model.

Lymphometry et Somnimetry ont réussi à mener leur projet jusqu’au bout, elles reviennent avec 4 distinctions, sur les 9 distribuées par le jury et les partenaires de l’évènement. Parmi ces distinctions, l’équipe Lymphometry a remporté le prix de la meilleure innovation santé, le prix de l’ASIP (agence française de la santé numérique) et le prix de l’association Alsace Business AngelsL’équipe Somnimetry remporte elle le prix du Syndicats des Médecins Libéraux.

Les deux équipes reviennent avec des solutions concrètes et une envie toujours plus forte de s’engager pour la santé de tous. À suivre …